le 17h17, pièce de Philippe Martin

L’action se passe sur les quais d’une petite gare de province. Le train de 17h17 est annoncé avec un retard indéterminé .
La Chef de Gare, l’Homme d’Affaires et un couple, Odilon et Odette, attendent. Apparaît alors Pablo, personnage magique, qui s’empare de chacun d’eux et impose sa loi. Odette perd Odilon mais retrouve Pablo. Odilon devient une femme et s’appelle Pablo. L’Homme d’Affaires meurt sous les coups de Pablo. Seule, La Chef de Gare semble résister au pouvoir de Pablo. Mais sa gare, sous l’effet d’une vision de Pablo, devient un club de tennis où tout le monde peut jouer, enfin, en attendant le 17h17. Les personnages ne sont pas abordés sous l’angle psychologique. Ils n’ont ni passé ni d’avenir. Ce sont des figures, comme les marionnettes de Guignol, ou comme les masques de la commedia dell’ arte. Et ces figures vont vivre et devenir autres en se frottant les unes aux autres.